Soigner vos hémorroïdes

Prévention des
malaises dus
aux hémorroïdes

Certes, les hémorroïdes peuvent vous faire la vie dure, mais vous pouvez tout de même en maîtriser les symptômes en apportant des changements à votre alimentation, à votre routine d’entraînement et à vos habitudes aux toilettes. Adopter de saines habitudes vous permettra au départ de réduire le risque de crises.

Dans la salle de bain

La constipation est terrible pour vos hémorroïdes. Elle peut exercer une pression sur les vaisseaux sanguins anaux ou rectaux et causer ainsi des malaises hémorroïdaires. Lorsqu’on est constipé, l’effort de poussée pendant la défécation peut provoquer des crises d’hémorroïdes. Les règles à suivre aux toilettes, énumérées ci-après, visent pour la plupart à réduire au minimum la constipation.

À faire

Allez aux toilettes dès que vous en
ressentez le besoin

Il est important d’aller aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin. Le fait de se retenir peut contribuer à la constipation chronique.

Prévoyez du temps pour
aller aux toilettes

Pour éviter la constipation, habituez votre organisme à aller régulièrement à la selle en allant aux toilettes à la même heure chaque jour.

Gardez la région propre

Garder la région anale et rectale propre permet de prévenir l’irritation. Vous pouvez utiliser quotidiennement les lingettes médicamenteuses Préparation H pour un nettoyage en douceur.

Envisagez d’utiliser des laxatifs
émollients

Les laxatifs émollients rendent les selles humides et molles, ce qui permet de les évacuer sans effort.

À éviter

Ne poussez pas

L’effort de poussée exerce une pression supplémentaire sur le rectum, ce qui peut causer des malaises hémorroïdaires. Lorsque vous allez aux toilettes, essayez d’éviter de forcer, de pousser ou de retenir votre respiration.

Ne restez pas assis pendant
de longues périodes

Ne restez pas assis sur la cuvette durant plus de cinq minutes à la fois. La pression exercée sur le rectum peut causer des malaises hémorroïdaires. Si rien ne se passe, levez-vous, marchez et détendez-vous avant de réessayer.

N’utilisez pas de papier
hygiénique sec s’il
vous fait mal

Si votre peau sensible est irritée par le papier hygiénique sec, vous pouvez utiliser des lingettes humides, comme les lingettes médicamenteuses Préparation H. Elles permettent un nettoyage quotidien en douceur et calment les irritations.

wipes small packshot

Dans la cuisine

Avoir une alimentation équilibrée et riche en fibres fait partie des modifications les plus efficaces que vous pouvez apporter à votre mode de vie pour mieux prendre en charge vos hémorroïdes. Adopter une alimentation équilibrée riche en fibres tout en buvant une grande quantité de liquides permet de ramollir les selles et d’augmenter leur volume. Ainsi, vous n’aurez pas à forcer autant lorsque vous allez à la selle, ce qui peut provoquer des malaises hémorroïdaires.

Dans la cuisine

Mangez plus de fibres et buvez plus d’eau

Vous pouvez augmenter votre apport en fibres par l’alimentation et la prise de suppléments de fibres, ou les deux. Les sources les plus importantes de fibres sont les céréales à grains entiers, les légumes, les haricots secs, les légumineuses, les noix et les fruits. Il se peut que votre médecin vous conseille de prendre un laxatif émollient ou un supplément de fibres.

Souvenez-vous de commencer lentement, d’ajouter graduellement des fibres à votre alimentation et de boire 8 onces d’eau par jour. Les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool sont déshydratantes; il serait donc préférable d’en consommer moins.

Consultez toujours votre professionnel de la santé avant d’entreprendre une diète ou un programme d’activité physique.

À la salle de sport

L’activité physique peut faciliter l’évacuation des selles, ce qui, en retour, peut aider à réduire le risque de malaises hémorroïdaires. Un programme d’exercices régulier et contrôlé permet de tonifier les muscles de soutien de la région ano-rectale et ceux de l’abdomen. Si vous avez déjà des hémorroïdes, l’exercice et une défécation plus facile peuvent aider à réduire le nombre de crises d’hémorroïdes.

À la salle de sport

La mauvaise manière de faire de l’exercice

Vous pouvez toujours faire de l’exercice malgré vos malaises hémorroïdaires, mais évitez les activités qui vous font mal au derrière. Évitez les exercices qui augmentent la pression dans cette région, comme l’équitation, la bicyclette ou l’haltérophilie. La pression due à ces exercices peut provoquer une crise.

La bonne manière de faire de l’exercice

Certains exercices peuvent aider à réduire le risque de crise en stimulant le transit intestinal ou en tonifiant la région rectale. La stimulation du transit intestinal limite la constipation. Les exercices qui font augmenter la fréquence cardiaque font aussi augmenter le flux sanguin vers la région rectale. Cela permet de renforcer les tissus de soutien et d’acheminer des nutriments et de l’oxygène aux zones enflammées afin de soulager les crises d’hémorroïdes.

Une activité physique d’intensité modérée, comme 20 minutes de marche rapide par jour, peut stimuler le transit intestinal et améliorer la circulation sanguine et le tonus musculaire. La course, la natation et les exercices aérobiques sont également des activités cardiovasculaires bénéfiques.

Certaines activités, comme le yoga, améliorent le tonus musculaire et peuvent atténuer les symptômes et le risque de crise. Pour renforcer et tonifier les muscles pelviens et anaux, essayez les exercices de Kegel.

Les exercices de Kegel peuvent aider les femmes à renforcer leur plancher pelvien ainsi que les muscles anaux et rectaux après l’accouchement. Cela peut contribuer à faciliter la digestion et à prévenir la constipation. L’exercice de Kegel consiste à contracter les muscles vaginaux, à les garder contractés pendant quelques secondes, à les relâcher et à répéter plusieurs fois la manœuvre. C’est un exercice discret que vous pouvez effectuer presque partout.

Veuillez consulter votre professionnel de la santé avant de pratiquer toute nouvelle activité physique.